C’est en fouinant sur le net pour trouvé une idée que je suis tombée sur ce texte, il m’a paru si beau que je n’ai rien changé. Il reflète bien le thème choisi par Jeanne dans la communauté entre ombre et lumière gérée par Hauteclaire

 

 31-1r.gif

Armand Silvestre 1er janvier 1882. — Le Pays des roses

L’An nouveau

SOUS les rideaux blancs des aubes pâlies.
Fragile berceau de nos lendemains,
L’An nouveau qui naît porte dans ses mains
Avec nos plaisirs nos mélancolies.

De frimas l’hiver trama la candeur
Des plis dont le voile errant le protège ;
Ses premières fleurs sont des fleurs de neige
Qui meurent d’un souffle et n’ont pas d’odeur.

Que nous garde-t-il, cet enfant morose ?
Un jour sans soleil est son premier jour.
— J’attends pour l’aimer son premier amour,
Et pour le chanter sa première rose !

Je passe voir vos trouvailles mais, dès que la familel sera repartie....

A bientôt

Retour à l'accueil